«Avec un nom nouveau» la marche franciscaine en Syrie vue à travers les yeux du Frère Johnny Jallouf

La huitième marche franciscaine en Syrie a eu lieu du 5 au 11 septembre, quelques jours après la conclusion de la marche franciscaine en Jordanie (voici la vidéo de la Marche franciscaine en Jordanie) et un mois après la Marche franciscaine en Galilée.

Grâce au Frère George Jallouf, ofm, l'un des accompagnateurs de la Marche franciscaine, nous pouvons découvrir plus en détail la profonde expérience de foi vécue par une centaine de jeunes lors de la marche en Syrie, et partager avec eux un tronçon de leur parcours.

«La marche franciscaine m'a aidé dans mon discernement vocationnel: c'est pourquoi il est important pour moi de partager cette expérience avec d'autres jeunes.

Cette année, le thème qui a accompagné les jeunes syriens était : « Avec un nom nouveau »". Ces paroles sont tirées du livre d'Isaïe, dans lequel le Seigneur s'adresse à son peuple par la bouche du prophète : "Alors les nations verront ton salut, et tous les rois ta gloire. Et l'on t'appellera d'un nom nouveau que la bouche de l’Eternel déterminera" (Isaïe 62, 2).

Quel est ce nom "nouveau"? C'est celui que seul le Seigneur connaît: il nous appelle avec un nom nouveau à une nouvelle alliance et à une nouvelle appartenance, car tout nom porte en lui un appel, qui est un appel à l'amour, à un amour sublime. Car Dieu connaît nos faiblesses et nos difficultés, aussi grandes ou petites soient-elles, et Il sait comment nous nous situons par rapport à notre passé, à notre présent et à notre avenir. Dans cette aventure, les jeunes ont été appelés à laisser Dieu être leur capitaine, à Lui confier le bateau de leur vie et à essayer de Lui faire confiance, surtout lorsqu’ils se sentent submergés par les vagues et la tempête.

La marche a commencé par la célébration de la Sainte Messe, après quoi les Frères ont distribué le Tau, signe d'appartenance au Seigneur. Puis les jeunes ont été divisés en huit groupes, chacun portant un nom différent, choisi parmi les éléments naturels tels que le ciel, le soleil, la lune, les étoiles... des noms inspirés du Cantique des Créatures de Saint François.

Les participants étaient environ 100 jeunes en provenance de toutes les régions de Syrie : la plupart d'entre eux n'avaient jamais participé à une marche franciscaine auparavant, ils étaient donc très curieux de vivre une expérience différente des camps d'été auxquels ils étaient habitués. Le port d'un sac à dos, en particulier, a été très instructif : le fait de porter ce fardeau quotidiennement les a amenés à réfléchir au fait que chaque jour nous portons sur nos épaules beaucoup de choses, mais que souvent certaines d'entre elles ne sont pas importantes dans notre vie. Ainsi, en marchant, nous apprenons à discerner ce qui est essentiel de ce qui ne l'est pas, à comprendre ce dont nous avons vraiment besoin, ce pour quoi il vaut la peine de porter le fardeau. De plus, le parcours tracé prévoyait des chemins en pente, des voies pavées, des routes goudronnées sous le soleil, la traversée de terrains accidentés… tout comme le chemin spirituel de nos vies. C'est là que nous devons nous ancrer dans le Seigneur, notre guide et notre lumière qui éclaire les ténèbres du chemin.

Plusieurs étapes étaient prévues en cours de route : la première, intitulée "un nom nouveau pour le passé", a poussé les jeunes à se réconcilier avec leur vie passée, afin de pouvoir voir comment la miséricorde de Dieu les a toujours accompagnés et soutenus. Nous les avons invités ensuite à donner "un nom nouveau au présent" et à la réalité dans laquelle chacun d'entre eux vit, car il faut apprendre à ne pas fuir les situations et à donner aux choses de la vie leur juste nom, aussi douloureuses soient-elles : c'est là que l'on fait l'expérience de la sollicitude du Père éternel envers ses enfants. La troisième étape a consisté à "donner un nom nouveau à la communauté", pour finir avec "un nom nouveau avec Dieu": reprendre le chemin avec Jésus, en essayant de comprendre comment le frère que le Seigneur place à nos côtés est un instrument qui nous aide à nous comprendre nous-mêmes, et à marcher ensemble dans ce passage terrestre vers l'éternité, notre destination finale».

Fr. Johnny Jallouf

(Credit photo Tawk Center)